Pourquoi acheter un bien sur le marché immobilier à Marrakech ?

immobilier marrakech

Vous souhaitez acheter un bien sur le marché immobilier à Marrakech mais vous ne savez pas comment vous y prendre ? Vous souhaitez en savoir plus pour trouver le palais de vos rêves en plein cœur de la ville ocre ? Quelques conseils utiles pour vous aider à faire le bon choix et surtout à ne pas vous tromper lors de votre décision finale.

Comprendre le marché immobilier local !

Depuis le début des années 2000, le marché de l’immobilier à Marrakech sur le site http://lemondeimmo1.webnode.fr/ s’est fortement développé en corrélation avec le développement touristique de la ville. Les étrangers notamment les français sont venus en masse pour investir et trouver leur bonheur sur le marché local. Il faut dire que ce marché a de nombreux atouts pour plaire au plus grand nombre.
Les prix sont souvent beaucoup plus attractifs que sur le marché en France ou dans d’autres pays européens même si ceux-ci se sont envolés depuis 2005. La crise économique internationale étant passée par là a permis une stagnation mais aussi une baisse des prix de plus de 25% du mètre carré dans certains quartiers de la ville ocre. Une nouvelle aubaine pour les investisseurs étrangers qui souhaitent tenter l’aventure.

Comment trouver le bien de ses rêves à Marrakech ?

Après la crise économique qu’a connue le monde depuis 2007, les investisseurs sont de plus en plus méfiants et craintifs quant au fait d’investir à l’étranger. Il n’y a pas plus de risque de faire une mauvaise affaire en France ou dans son pays d’origine qu’à l’étranger. Le tout est de savoir où et comment investir pour profiter pleinement de son bien que ce soit simplement pour les vacances ou pour commencer une toute nouvelle vie au soleil.
Le Maroc est un pays en perpétuelle évolution depuis une dizaine d’année et le développement de Marrakech en est un exemple parfait. La ville s’est fortement agrandie depuis une dizaine d’année pour le plus grand plaisir de tous. La période est idéale pour investir car de nombreux biens sont à vendre que vous cherchiez un riad, un appartement, une villa, mais peu de ventes se concrétisent. Les acheteurs ont repris le pouvoir que détenaient les promoteurs et les vendeurs depuis 2000. Quand vous aurez trouvé un bien correspondant à vos attentes, n’hésitez pas à négocier, à insister pour faire baisser le prix pour faire une meilleure affaire et pouvoir en profiter par la suite pour faire des aménagements et quelques menus travaux.
Vous avez les cartes en main, il ne vous reste plus qu’à faire le bon choix ! Il y a encore de très bonnes affaires à faire sur le marché de l’immobilier à Marrakech. N’hésitez pas à vous renseigner auprès des nombreux professionnels du secteur !

Comment trouver un bien immobilier sur l’île de Koh Samui ?

La Thaïlande est une péninsule qui compte de nombreuses îles, parmi lesquelles Koh Samui. Depuis quelques décennies cette île attire de plus en plus de visiteurs et gagne en notoriété. Il s’agit principalement de touristes qui viennent découvrir  une nouvelle région du monde, une nouvelle culture et bien évidemment une nouvelle population de laquelle ils pourront apprendre de nombreuses choses. Koh Samui c’est surtout un climat tropical assez intéressant où il ne pleut que pendant quelques mois pendant l’année, juste pour rafraîchir l’atmosphère. D’autres personnes y viennent, pas seulement pour des courts séjours, mais pour s’y installer définitivement ou pour y acquérir un logement secondaire qu’ils peuvent mettre à la location pendant leur absence. Dans ces cas-là, il est important que ces investisseurs se fassent accompagner par des professionnels habitués de l’île, afin que leurs transactions aboutissent sans trop de tracasseries. Il est toujours préférable de choisir entre plusieurs agences, afin de choisir celle qui propose le meilleur service.

Au-delà de l’aspect technique immobilier, il est important pour ces futurs propriétaires de biens immobiliers à Koh Samui sur le site http://www.atlasimmobilier-international.com/location/thailande/koh-samui/, de bien s’adapter à la culture locale. Il faut savoir que sur l’île de Koh Samui on retrouve de nombreux temples bouddhistes, dans lesquels vous ne devez pas entrer avec vos chaussures. Il en va de même pour les domiciles, en général les chaussures se laissent à l’entrée. Quand vous vous rendrez dans les monuments bouddhistes pour une visite, habillez-vous de manière convenable, de manière à ne pas choquer la population. Il est vrai que nous avons affaire à une population gentille, chaleureuse et accueillante. Pour se loger, les touristes trouveront de nombreuses solutions  à leur portée. Déjà une large gamme d’hôtels et bungalows est disponible et accessible à toutes les bourses.

Vous pourrez ainsi trouver des bungalows simples en bois avec des toits en chaume au bord de la mer, mais aussi de grands complexes hôteliers disposant de toutes les infrastructures luxueuses que vous pourrez désirer. Les deux plages les plus grandes de l’île sont Lamai et Chaweng, ce sont également les plages les plus fréquentées. Chaweng par exemple, qui est réputée pour être la plus belle plage de l’île s’étend sur 7 kilomètres et on y retrouve un grand choix d’hôtels de luxe. Par contre, Lamai est plus petite et plus concentrée, mais offre un charme irrésistible. Ces plages proposent des vues imprenables sur de magnifiques biens immobiliers à Koh Samui. Pour ceux qui veulent de la tranquillité, ils peuvent se rendre du côté de Big Bouddha, de Bophut, de Maenam, des plages qui sont moins fréquentées, mais qui ont aussi leur charme.

Permis de construire et biens immobiliers de petite taille à Marrakech

Il semblerait que les demandes de permis de construire pourraient être annulées, en tout cas pour les projets immobiliers de petite taille. Au lieu des habituelles demandes à déposer dans les différentes administrations, l’autorisation sera désormais obtenue sur simple déclaration de l’architecte en charge de la conception et du suivi du projet. Pour le moment cette nouvelle mesure, qui disons-le est une révolution n’est valable que pour les bâtiments de R+3 et en dessous. Cette procédure est en cours de mise en place par le ministère de l’urbanisme et de l’aménagement du territoire en partenariat avec l’Ordre national des architectes. Ainsi ceux qui veulent bâtir un bien immobilier à Marrakech ici : http://www.blogdesvoyageurs.com/afrique/destination-maroc/devenir-proprietaire-dune-maison-dhote-a-marrakech.html pourront se tourner vers leur architecte afin d’obtenir l’autorisation de construction. On pourrait penser que cette procédure demanderait du temps pour être mise en place, au vu de son caractère ambitieux. Pourtant les professionnels qui suivent le dossier affirment sans aucun doute que dans quelques mois cela pourrait être effectif.

Cette nouvelle disposition ne concernera que certains des projets qui sont réalisés au Maroc, comme nous l’avons dit cela concernera essentiellement les biens qui ne dépassent pas R+3, mais cela pourrait changer, pour le moment rien n’est certain. Cette nouvelle procédure permettra d’alléger fortement la charge de travail au sein des services communaux et des autres services en charge de ce type de procédures. C’est justement l’un des principaux objectifs visés par la mise en place de cette démarche, en plus de la simplification de  la procédure administrative pour les particuliers qui souhaitent obtenir l’autorisation de construire leur bien immobilier à Marrakech.

Selon des informations du président de l’Ordre national des architectes, les projets R+4 et moins prennent 75% du temps des services qui s’occupent de traiter les demandes d’autorisation. Cela s’explique parce que selon les résultats de la dernière enquête menée par le ministère de l’habitat, plus de 95% des constructions sont des R+4 et moins. L’intervention de l’administration publique n’est pas forcément nécessaire dans ces cas-là puisque ces biens immobiliers à Marrakech ou ailleurs, en milieu urbain surtout, sont construits dans des lotissements qui eux-mêmes disposent de cahiers de charges et de règles à respecter par les constructeurs. On peut donc confier à l’architecte la charge de vérifier les exigences et de s’y conformer lors de la conception et de la réalisation du bien. La déclaration de conformité des travaux de l’architecte associée aux différents règlements des lotissements devrait suffire pour autoriser les travaux.

Assisterait-on à une reprise dans le secteur immobilier à Marrakech et au Maroc ?

Depuis quelques années, le secteur immobilier à Marrakech et au Maroc ne se porte pas très bien, selon des statistiques de nombreux ministères, on observe des baisses dans les ventes, la chute des prix, et d’autres paramètres qui ne sont pas forcément positifs. Pourtant la reprise semble être en bonne voie, en effet après les baisses de production que l’on a observées ces dernières années, on observe un redressement dans le nombre des mises en chantier depuis l’année 2015. D’après les chiffres du ministère de l’habitat, 183 234 unités de logement ont été mises en chantier, soit un accroissement de 3,4% en comparaison à la même période en 2014. Cela met fin au cycle infernal que l’on vivait depuis 2012 où les mises en chantier ont baissé de 15%, puis 28% année après année. Toutefois, le rythme de croisière n’est toujours pas atteint, car il y a 5 ans, ce sont 296 000 unités qui étaient produites chaque année.

Les achèvements par contre montrent des signes de « bonne santé », avec une progression observée de 27% avec 168 500 logements. D’un avis général, les professionnels pensent que ce serait se précipiter de penser que ces chiffres sont des signes d’une reprise du marché. Il est important de préciser que c’est grâce aux performances des promoteurs immobiliers sur le site Mauresque Immobilier privés que les statistiques atteignent ce niveau puisque leur production a augmenté de 47,5%, soit 98 500 unités de logement qui correspondent à 60% de la production nationale de biens immobiliers à Marrakech et dans les autres villes.

Pendant ce temps les producteurs publics comme Al Omrane enregistrent une production de 6 500 unités, environ 10% en moins, et l’auto-construction enregistre une hausse de 8,5% avec un total de 63 500 unités produites en 2015. Les hausses que l’on observe résultent des multiples contraintes que les promoteurs subissent et non à cause de la volonté d’entamer et de livrer de nouvelles unités. En effet les autorisations de construire ne sont valides que pendant un an, alors les promoteurs ont intérêt à lancer les projets s’ils ne veulent pas renouveler lesdits permis et payer les frais associés. L’immobilier à Marrakech est assez complexe à cerner si on se fie uniquement aux chiffres, sans considérer le contexte. Sur le plan des achèvements, les promoteurs livrent dépendamment des délais qui sont institués dans les différentes conventions signées avec l’État.