Évolution du concept de médersa à Marrakech et ailleurs

medina marrakech

Les médersas, aussi connues sous le nom de madrasas, sont des écoles que l’on retrouve principalement dans les pays islamiques. On en retrouve également dans la ville de Marrakech http://cityguide-marrakech.blogspot.com/. Ce sont des écoles laïques ou religieuses dans lesquelles l’enseignement du droit tiré du coran est le principal objectif. Dans la plupart des quartiers, les médersas sont utilisées comme des mosquées tout comme des mosquées sont utilisées comme des médersas. Pour la petite histoire, les Ayyubides ont fondé plusieurs médersas afin de faire disparaitre le schisme en Égypte, cela juste après la disparition des Fatimides. Salah al-Din principalement, a fait construire de nombreuses médersas au Caire, mais aussi en Syrie. Parmi ses nombreuses constructions, nous pouvons citer la médersa Firdaws à Alep en 1243. Ces bâtiments sont tout de même encore empreints de l’influence architecturale Anatolienne. Le concept d’un iwan par rite est certainement né à l’époque mamelouke. Cela est d’ailleurs expliqué dans l’acte de waqf du complexe de Sultan Hasan.

À l’époque, chaque médersa était dépendante d’un complexe sultanien. C’est dans le complexe de Qala’un que l’on retrouve la première médersa d’orientation mamelouke, toutefois la médersa du sultan Hasan reste la plus belle. À Ispahan, on retrouve la plus vieille médersa qui existe, et qui a été conservée. Il s’agit de la Shah-i-Mashdad. Cette médersa date de 1175. On en trouve de nombreuses en Iran et en Inde. Dans ces régions, les médersas servaient de lieux pour la diffusion de messages de propagandes, on en retrouvait des sunnites, mais aussi des chiites. La médersa fait son apparition au Maghreb assez tardivement, durant le règne de la dynastie Mérinide qui dominait sur Marrakech. Cela se fait dans un contexte de soufisme fort.

Ces édifices enseignent surtout le rite malikite, et servent à étendre le soufisme auprès des populations nomades qui n’étaient pas islamisées. On retrouve principalement ces magnifiques médersas à Fez, avec la médersa Attarin, la médersa Bu’ Inaniyya, mais aussi la médersa Khaldouniya à Tlemcen. En Espagne les enseignements se faisaient essentiellement dans les mosquées, on y retrouve par conséquent une seule médersa et elle montre bien la forte influence des Mérinides. Il s’agit de la médersa Yusuf 1er qui est située à Grenade, elle est ornée de magnifiques stucs peints, on n’en trouve pas d’aussi belles à Marrakech. Dans les Comores, les médersas sont considérées comme un modèle d’éducation orienté vers la démocratie, sans discrimination, parce qu’elles sont supposées toucher tout le monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*