Quelques caractéristiques des scooters électriques à trois roues

Scooter-bleu-v2-produit

Le scooter électrique est devenu un véritable moyen de transport, il s’inscrit dans le mouvement de mobilité verte. Il est devenu presque impossible de circuler dans les rues dans grandes et même désormais des petites villes, sans croiser un de ces véhicules. La volonté de préserver l’environnement, l’efficacité et les performances de ces appareils, sans oublier les aides allouées par l’État sont des motivations à l’achat des véhicules électriques. Les scooters électriques ne sont pas très vieux, ils proposent plus de confort, de sécurité et d’équilibre aux personnes qui ne sont pas très à l’aise sur les deux roues. Les scooters à trois roues https://www.actu-automobile.com/2019/03/18/scooters-electriques-lalternative/, sont suffisamment petits pour se faufiler entre les véhicules lors des embouteillages, et ils sont tout aussi légers que les deux roues. Le scooter trois roues associe donc les atouts d’un scooter à deux roues à plus de sécurité et de confort. Comment y résister ?

Les scooters électriques à trois roues ne semblent avoir que des avantages, mais ne vous laissez pas surprendre par quelques inconvénients. Le prix est l’un des éléments qui pourraient freiner votre engouement à l’achat de ces engins. Pour acquérir un scooter à trois roues, vous devez prévoir au minimum 5 000 euros et parfois plus de 10 000 euros, dépendamment des caractéristiques du véhicule, de ses performances et de bien d’autres critères. Si on prend l’exemple du scooter trois roues de la marque Piaggio, le modèle MP3 500 LT Touring sport, il coute environ 9 199 euros à l’état neuf. Tandis que le Quadro 350 S vous coutera 7290 euros. À ce niveau nous avons bien dépassé les 3699 euros que coute la Vespa S 125 3 et qui est déjà classé dans le haut de gamme des scooters à deux roues. Du fait du prix et des avantages liés à la sécurité, ce type de scooters est destiné à une population plus âgée, plus responsable et déjà bien installée, pendant que les deux roues s’adressent plus à une cible plus jeune, en quête de sensations fortes et de liberté.

En 2006, lorsque Paggio lance son premier scooter trois roues sur le marché, c’est encore une niche et très peu de personnes connaissent ce type de scooters, électriques ou thermiques. Le premier scooter 3R commercialisé était le MP3 125 CC. Ce dernier a connu un succès fulgurant dès sa sortie officielle. Du fait du poids de l’ensemble du scooter, il s’est avéré indispensable d’en augmenter la puissance, permettant ainsi aux titulaires de permis B de le conduire. En 2008 Paggio lance un deuxième modèle de 3R avec le M3 LT, LT signifiant Large Tread en anglais et voie large en français. Viennent ensuite les scooters L5e avec leurs trois roues symétriques et leur vitesse de 45 km/h. Le scooter 3R continue de s’installer sur le marché et cela continue, la demande est de plus en plus forte, incitant les constructeurs à s’y investir plus. Désormais Peugeot, Yamaha et Quadro sont dans la danse et BMW observe de près.

Laisser un commentaire